Staal montre un «  état d’esprit incroyablement affamé  » au camp des Sabres


Eric Staal est devenu l’homme d’État le plus âgé du camp des Sabres, même si vous ne le savez peut-être pas. À 36 ans, il a plus d’un an de plus que le deuxième joueur le plus âgé de Buffalo (Carter Hutton) et l’un des cinq joueurs de 30 ans sur l’alignement du camp. Ses 1 240 matchs joués sont à égalité au cinquième rang parmi les joueurs actifs.

Au cours de deux jours de pratique, il a regardé tout sauf par-dessus la colline.

« Je me sens bien », a déclaré Staal samedi. « Je me sens préparé, en bonne santé. Mon corps se sent bien. Mon esprit est aussi jeune que ces gars qui sont ici. Ça va être un processus amusant. »

Les Sabres ont acquis Staal du Minnesota Wild dans un échange hors saison avec l’espoir que son arrivée apporte de multiples avantages. Sur la glace, il donne à l’équipe un centre n ° 2 derrière Jack Eichel qui était un All-Star la saison dernière. En dehors de cela, il apporte un niveau d’expérience que peu d’autres peuvent offrir.

L’équipe se sent bien à ces deux niveaux au début. L’entraîneur des Sabres, Ralph Krueger, a déclaré qu’il était évident que Staal partageait sa philosophie sur une communication ouverte et honnête, une culture que l’équipe a commencé à promouvoir la saison dernière et qu’elle cherche maintenant à développer.

« Eric vient d’assumer cette responsabilité et ce défi avec un état d’esprit incroyablement affamé », a déclaré Krueger. « Vous pouvez sentir qu’il veut que quelque chose se passe ici et il croit que quelque chose va se passer ici, et il veut en faire partie. Vous ne ressentez pas du tout l’âge dans son esprit, et c’est important. »

Vidéo: CAMP DE FORMATION: Krueger

Le comportement calme de Staal devrait aider les Sabres dans les moments d’adversité – bien que, comme Krueger l’a souligné, sa présence sur la glace devrait l’être également. L’entraîneur a déjà pris note du sens du hockey et de l’éthique de travail de Staal loin de la rondelle, des attributs qui devraient bien servir ses coéquipiers. Jusqu’à présent, Staal a centré une ligne avec Jeff Skinner (avec qui il a joué auparavant en Caroline) et Sam Reinhart.

Skinner et Staal n’ont pas joué ensemble autant qu’on pourrait s’y attendre pendant leurs années ensemble en Caroline, après avoir été séparés alors en faveur d’une attaque équilibrée. Cela dit, Skinner a déclaré que la chimie avait été facile à faire lors des premières séances grâce en partie à l’expérience de Staal.

« Il est assez prévisible », a déclaré Skinner. « Il gagne beaucoup de batailles et il crée beaucoup d’espace avec sa taille et sa vitesse de jeu. C’est toujours agréable quand on est ailier.… Il ne montre pas de signes de ralentissement. »

Maintenant, sur plus de notes et d’observations du jour 2 du camp.

Staal sur Reinhart: « Son tir est assez mortel »

Staal a déclaré qu’il avait rapidement noté le QI de Reinhart au hockey après avoir patiné avec lui au début, une observation courante parmi ceux qui ont joué avec Reinhart dans le passé. Mais il a également été impressionné par le tir de Reinhart, une arme que Staal a dit qu’il implorerait Reinhart d’utiliser plus souvent.

« Son tir est assez mortel », a déclaré Staal. «Après avoir regardé les années précédentes, je ne pense pas qu’il tire assez sur la rondelle, mais j’essaierai de le lui faire peut-être un peu plus cette année. C’est un très bon joueur. J’ai aimé son style, son compétitivité.… C’est l’un des nombreux gars avec qui je suis ravi d’être aux côtés en ce moment. « 

Accélérer le tempo

Krueger a spécifié le rythme offensif et l’agressivité défensive comme deux domaines qu’il cherche à évaluer lors des premiers essais. Jouer avec le rythme est autant une question d’exécution que de vitesse au pied, et les retours ont été prometteurs au début.

« Augmenter le rythme signifie que vos compétences doivent augmenter pour maintenir la possession offensive si vous exigez un rythme », a déclaré Krueger. « C’est ce qui nous a excités hier et aujourd’hui. Avec l’accélération du rythme, ils faisaient encore des jeux. Il y avait encore de la compétence pour pouvoir y faire face. »

Défensivement, Krueger a souligné à plusieurs reprises l’écart agressif comme l’un des principes de son système la saison dernière et espère maintenant une croissance continue dans ce domaine. Quand les Sabres exécutent des exercices 5 contre 5, 3 contre 3 ou même 1 contre 1, c’est ce qu’il recherche.

« N’importe lequel de ces exercices d’équilibre que vous voyez, nous évaluons vraiment la capacité des joueurs à se distancer, à fermer ces zones et à être plus agressifs que nous ne l’étions l’année dernière en ce qui concerne la défense, » il a dit. « Et cela doit se faire en groupe, mais nous en prenons des éléments dans la pratique. »

Entraînement du samedi

Victor Olofsson a raté la deuxième moitié de l’entraînement après avoir percuté le poteau lors d’un exercice 1 contre 1. Olofsson est d’abord revenu et a terminé la première moitié de la séance, mais ne s’est pas joint au groupe lorsqu’ils sont revenus sur la glace après leur réunion de mi-entraînement.

Jack Eichel (haut du corps) et Linus Ullmark (quarantaine post-immigration) est restée absente de la pratique. Krueger a déclaré qu’il s’attend à ce que les deux joueurs rateraient au moins une session de plus, bien qu’il soit resté optimiste sur leurs perspectives à long terme.

«Vous ne voulez simplement rien forcer», dit-il. « Vous pouvez savoir que nous les gardons en forme physiquement et qu’ils ont fait le travail. Ils ont fait le travail pour avoir une fondation où s’ils interviennent ici dans quelques jours, nous allons ça va. Encore une fois, je ne suis pas du tout inquiet et je sais qu’ils seront prêts le 14. « 

Voici comment les deux groupes se sont alignés samedi.

Groupe or

53 Jeff Skinner – 12 Eric Staal – 23 Sam Reinhart
4 Taylor Hall – 37 Casey Mittelstadt – 68 Victor Olofsson
28 Zemgus Girgensons – 20 Cody Eakin – 21 Kyle Okposo
13 Tobias Rieder – 27 Curtis Lazar – 72 Tage Thompson
38 Riley Sheahan – 25 ans Arttu Ruotsalainen

19 Jake McCabe – 55 Rasmus Ristolainen
26 Rasmus Dahlin – 62 Brandon Montour
33 Colin Miller – dix Henri Jokiharju
44 Matt Irwin – 88 Brandon Davidson

40 Carter Hutton
34 Jonas Johansson

Groupe bleu

Attaquants: Steven Fogarty, C.J. Smith, Andrew Oglevie, Brett Murray, Brandon Biro, Rasmus Asplund

Défenseurs: William Borgen, Casey Fitzgerald, Mattias Samuelsson, Jacob Bryson

Gardiens de but: Michael Houser, Dustin Tokarski





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *